mercredi 8 juillet 2020

Un bureau de poste du bout du monde


Bureau du gérant postal

Le Gérant Postal, sur les districts des TAAF, s’occupe à la fois du traitement des courriers et colis des hivernants, et des demandes des philatélistes. En effet, de nombreux collectionneurs adressent des plis pour oblitération et tamponnage.
Actuellement, ce poste est occupé par Guillaume, militaire de l’armée de l’air, qui va nous en dire plus sur ses fonctions et sur la philatélie. 




Peux-tu présenter ton parcours et ce qui t'a amené à venir travailler à Crozet?
Mon premier séjour dans les TAAF, à Dumont D’Urville en Antarctique pour la 66ème mission, m’avait beaucoup plu. J’ai donc souhaité renouveler l’expérience dans un autre district, plus spécifiquement à Crozet, qui me tentait particulièrement en raison de ses paysages et de sa topographie.
Les postes ouverts à l’armée de l’air dans les TAAF concernent le service BCR c’est à dire Bureau Communication Radio. Il y en a deux, technicien télécom et responsable BCR/Gérant postal. Après une première expérience en tant que ‘‘tech télécom’’ à DDU, j’ai postulé cette fois-ci comme responsable BCR/Gérant Postal et ai donc découvert le domaine de la philatélie que je ne connaissais pas du tout ! 

En quoi consiste la partie gérance postale de ton poste ? 
Il s’agit en partie de réceptionner les demandes de plis par les philatélistes. Je traite aussi les courriers et colis pour les hivernants. Enfin, je fais des plis spéciaux pour certains événements particuliers qui jalonnent l’hivernage tels que la Midwinter, le passage d’une frégate de la Marine Nationale ou la fin du protocole Atlas après sept ans de prospection sur l’île. 
La philatélie permet de faire connaître les terres australes et il y a des passionnés. A titre personnel, par exemple, mon père les connaissait car il collectionnait les timbres quand il était jeune et en avait certains émis par les TAAF. Il faut savoir que les TAAF émettent leurs propres timbres depuis 1955 et ceux-ci ne peuvent être affranchis que sur les districts, ce qui les rend uniques !

Exemple de pli philatélique réalisé cette année - dessin de
M. Defourneaux, hivernante du programme 136

Quel est ton travail au quotidien?
Il faut donc principalement traiter les courriers que l’on reçoit par le Marion Dufresne quatre fois par an : je dois alors y apposer les timbres et les tampons de la mission selon le choix des philatélistes. En effet, chaque hivernant à son propre tampon avec son nom et sa fonction et signe systématiquement les enveloppes sur lesquelles il a été apposé. Je tamponne ensuite le courrier à la date d’oblitération qui correspond à la date du passage du bateau emmenant la dépêche postale. Entre chaque OP, je traite des milliers de lettres, je pense que depuis mon arrivée, j’ai préparé entre 7000 et 8000 enveloppes. En amont des OP, quand les hivernants préparent leurs lettres et colis, ou lors de passages de bateaux,  le bureau de poste est sollicité pour les achats de cartes postales, timbres etc.
En dehors de la partie gérance postale, mon poste couvre aussi le volet communication, en collaboration avec le technicien télécom. Nous suivons par exemple tous les mouvements des manipeurs sur l’île par radio. 

Exemples de tampons d'hivernants de la mission 57

A moins de deux mois de la fin de ton séjour ici, que retiendras-tu de cette expérience ? 
C’est un travail particulier pour moi, auquel j’ai dû me familiariser ici comme cela ne fait pas partie de mes responsabilités en dehors des TAAF, c’était un univers très intéressant à découvrir. J’ai aussi beaucoup apprécié de côtoyer des gens que je ne rencontre pas dans mon quotidien en métropole tels que les scientifiques. Enfin, j’ai adoré parcourir l’île et vivre à proximité des animaux, un environnement vraiment exceptionnel, c’était vraiment une bonne année qui est passée très vite!

Pli philatélique Gérance postale d'Alfred Faure

samedi 27 juin 2020

Midwinter 2020

Comme chaque année, la Midwinter, traditionnelle fête autour du solstice d'hiver célébrée sur toutes les bases antarctiques et australes, s'est tenue sur le district de Crozet autour du 21 juin. Cette période de jeux et soirées conviviales a été présidée par le Onz'Cro élu après une campagne électorale animée et pleine d'humour. 


Quelques images de cette semaine
Débat entre les trois candidats (ci-dessus), soirée d'élection (ci-dessous à gauche) et discours du
Onz'Cro élu, Léo
(ci-dessous à droite)


Dernières consignes avant un après-midi d'escape game à bord d'une navette spatiale
  
 

Journée ''Pirates''

 


La VieCom transformée en restaurant le temps d'un diner

vendredi 19 juin 2020

Première journée mondiale de l'Albatros

L’Accord sur la conservation des albatros et des pétrels (ACAP) a initié une première journée mondiale de l'Albatros ce 19 juin 2020 afin de sensibiliser à la crise de conservation à laquelle cet oiseau marin est actuellement confronté. Cette date correspond à la date de signature de l'Accord sur la conservation des Albatros et des Pétrels il y a vingt ans, en 2004.

Photo des hivernants de Crozet prise en septembre 2019 en prévision de cette journée

Sept espèces d'albatros se trouvent dans l'Archipel Crozet dont trois sont étudiées sur l'île de la Possession: les grands albatros, les albatros fuligineux à dos clairs et les albatros fuligineux à dos sombres. 
Elles sont toutes inscrites par l'ACAP dans la liste des espèces à protéger, étant potentiellement exposés à des menaces et sont considérées comme des espèces sentinelles des changements climatiques.

Les espèces se reproduisant sur l'île de la Possession y sont suivies annuellement. Beaucoup d'espèces d'oiseaux marins sont particulièrement fidèles à leur site de nidification d'une année sur l'autre. Après un stade juvénile de plusieurs années passés en mer, les adultes viennent sur les principales îles subantarctiques pour se reproduire (Volet A du plan de gestion de la RNN - 2011-2015). Cette caractéristique permet ainsi l'étude à long terme de ces populations (survie adulte, succès reproducteur) facilitée par la présence permanente d'ornithologues sur l'île depuis 1966 (Volet A du plan de gestion de la RNN - 2018-2027). 

En 2016, on dénombrait 330 couples de grands albatros sur l'île. 

Grand albatros nourrissant son poussin à Pointe Basse en début de mois

Albatros fuligineux à dos clair

Albatros fuligineux à dos clair

Photos de Florent Lacoste, Tatiana Fuentes Rodriguez et Rémi Joly

dimanche 14 juin 2020

Le mois de mai en images

Le mois de mai a vu le retour des conditions météorologiques hivernales. De ce fait, comme tous les ans en cette période, les sorties hors base ont été moins nombreuses. Voici néanmoins quelques images prises pendant les manips ou autour de la base durant le mois: 

Transit retour de Pointe Basse dans un paysage enneigé

 Manip dans la vallée des Branloires afin d'effectuer un comptage de Canards d'Eaton.
On dénombre
sur l'île environ 200 canards de cette espèce endémique de l'archipel
Crozet et de Kerguelen. Ci-dessous, deux individus à Jardin Japonais.








 
Recherche d'invertébrés dans la végétation de Jardin Japonais et vérification des terriers de Pétrels à menton blanc pour confirmer l'envol des jeunes individus à proximité de la base.


Colonie de Manchots royaux à la MAE
(Mare aux éléphants)
Jeunes éléphants de mer s'entrainant à combattre à la MAE en vue de pouvoir constituer, un jour, un harem pendant les périodes de reproduction

Poussins de manchots royaux sous la neige en Baie du Marin

Lever de soleil sur l'île de l'Est

Photos de Arthur Bermes, Anne Cillard, Aurélie Dupont, Rémi Joly, Léo Serre et Guillaume Zaletto