jeudi 26 mars 2020

Petit tour de la base Alfred Faure


Les manips scientifiques, les différents métiers exercés sur la base, l’environnement de l’île de la Possession…. : autant d’aspects de Crozet que ce blog s’attache à essayer de présenter au fil des articles. Mais s’il y a un lieu qui compte dans le quotidien des hivernants parce qu’ils y passent une grande partie de leur temps, c’est la base Alfred Faure.

Le camp provisoire sur la plage de la BdM en 1963
La première base installée sur l’île, en 1961, fut d’abord un camp provisoire établi dans la Baie du Marin et constitué de 5 constructions légères métalliques. Celui-ci fut utilisé durant les deux premières campagnes d’été menées par Alfred Faure, qui allait par la suite donner son nom à la base permanente. C’est en décembre 1963 que commence la construction de cette dernière par une équipe de 22 hommes arrivés avec 580 tonnes de matériel. En quatre mois, les premiers locaux sont construits et la base habitée ! Elle a depuis, évidemment, beaucoup évolué. 

La base Alfred Faure (prise de vue en 2009)

Elle est aujourd’hui constituée, entre autre, de quatre bâtiments servant de logement qui peuvent accueillir jusqu’à une cinquantaine de personnes : l’Azorelle (4 chambres), qui est également le bureau des télécommunications et de la gérance postale et où se trouve une petite salle de musique, le Francès (8 chambres), l’Albatros (16 chambres) et la Résidence (4 chambres), également bureau du Chef de district et du Chef Infra. En période d’hiver, quand les équipes sont au minimum, chaque hivernant réside dans une chambre individuelle et les chambres de passage sont inoccupées, ce qui n’est pas le cas lors de la campagne d’été, surtout lors de la période entre OP3 et OP4, où le nombre de résidents est le plus important. 

La vie sur base s’articule principalement autour de la ‘‘VieCom’’, le bâtiment de vie commune où se trouvent la cuisine, la salle à manger, un bar, un salon, une petite salle de cinéma et une bibliothèque. C’est le lieu de rassemblement de la base : on y prend ses repas, joue à des jeux de société, visionne un film au Cinéma ou joue au billard ou au babyfoot. Lieu de la collectivité, tout le monde est chargé de son entretien et de son nettoyage. Ainsi, chaque jour, selon un planning préétabli, deux hivernants effectuent le nettoyage des locaux et s’occupent de la logistique autour du repas. 


Le Biomar, à gauche, et l'Albatros, à droite


En plus des bureaux mentionnés ci-dessus, le bâtiment appelé Biomar regroupe tous les bureaux, laboratoires et espaces de stockage des programmes scientifiques de l’IPEV. La Réserve Naturelle a également un local pour le travail de bureau, entre deux manip hors base, de ses deux agents.

Différents ateliers et locaux techniques occupent la partie Ouest de la base : le garage, l’atelier Chaud-Froid, l’atelier Centrale avec les générateurs, l’atelier de l’équipe Infrastructures, des hangars de stockage ou de rangement des véhicules, la déchetterie où sont stockés les déchets non incinérables et le château d’eau qui contient l’eau remontée d’une rivière en contrebas. Un incinérateur se trouve plus bas, un peu à distance de la base.

Isolée du reste du monde, la base possède bien entendu un petit hôpital où réside également le médecin. Celui-ci est constitué d’une salle de soins, d’une chambre d’hospitalisation, d’un laboratoire, d’un cabinet de dentiste, d’une radio et d’un petit bloc opératoire lui permettant d’être paré, autant que faire se peut, à toutes les situations médicales ! 


Salle de soins de l'hôpital du district

Deux ‘‘boutiques’’ existent sur la base : la gérance postale, petite bureau de Poste du bout du monde, où l’on peut acheter des timbres et cartes postales. Et où les hivernants déposent avant chaque OP les colis et lettres en partance avec le Marion Dufresne, faisant de ce bureau un lieu très fréquenté les jours précédents les OP. La COOP regroupe les autres produits que l’on peut acheter, souvenirs, vêtements TAAF, quelques produits d’hygiène de dépannage, etc. 

La Gérance Postale, bureau de poste du bout du monde
La COOP où se vendent des souvenirs, produits de dépannage etc.

Enfin, à cela s’ajoutent également une caserne de pompier, une salle de sport, une petite chapelle et une serre. Celle-ci servait anciennement à la culture mais, afin de limiter l’introduction d’espèces animales et végétales extérieures à l’île, il a été mis fin aux activités de potager en 2009. La serre sert aujourd’hui de lieu de rassemblement pour certaines occasions, on peut également y jouer au palet. Reliquat de cette époque, il reste tout de même dans la serre le seul arbre de l’île, un pommier !


Vue sur l'île de l'Est depuis la base

7 commentaires:

Unknown a dit…

Bernard de l'Aveyron.
Encore merci pour vos informations et sur l'organisation établie pour la réussite de vos expéditions.

Pythéas a dit…

Puisque vous parlez de la clinique, pouvez-vous nous donner quelques informations sur l'évacuation sanitaire par hélico et Nivose le 26 février dernier ?
Quel était le problème ? Est-ce que cela a perturbé la base ? Quels retours d'expérience ?
Merci.
Pour plus de détail : http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2020/03/06/terres-australes-et-antarctiques-francaises-archipel-de-crozet-le-nivose-evacue-un-malade-en-urgence,115628.html

DISCRO a dit…

Bonjour,
Comme vous vous en doutez, pour des raisons de confidentialité, je ne peux pas parler du problème médical ayant conduit à l'évacuation d'un hivernant. Quoiqu'il en soit, celle-ci s'est très bien passée, le fait que le Nivôse était encore dans la zone lui ayant permis d'arriver rapidement sur place ce qui a conduit à une prise en charge très rapide au vue de l'isolement de l'île de la Possession. Les activités sur la base ont continué à quelques exceptions près.

Anonyme a dit…

Comme si c'était hier ...

Bises à toute la mission de la part de Pierre de la RN !

Anonyme a dit…

Bravo à tous pour cette évacuation réussie, bon rétablissement au patient !
Je vois ma guitare douze cordes sur une photo !!! :O
Bon ce n'est pas la mienne, mais c'est moi qui l'avait commandé avec Régis l'appro :P
J'espère qu'elle est jouée !
Par contre j'avais laissé un Ukulele à Bus, il y est toujours ? :P
Bonne fin de mission dans cette apocalypse Covid.
Jordan 51.

DISCRO a dit…

Salut Pierre, Je ne manquerai pas de transmettre à toute la base!

DISCRO a dit…

Oui la guitare est parfois utilisée, merci de l'avoir commandée!
Pour le Ukulele à BUS, je ne sais pas mais je me renseignerai.