lundi 2 juillet 2018

Patrouille inaugurale de l'Astrobale dans les Australes : escale à Crozet

Première escale de l'Astrolabe dans les Australes

Crozet, Île de la Possession le 30 juin 2018

 
C'est bien sûr par Crozet que l'Astrolabe a entamé sa patrouille de surveillance inaugurale dans les Australes, initiant ainsi sa première rotation des trois districts subantarctiques.

L'Île de la Possession a ainsi eu l'honneur et le privilège d'accueillir la première escale du magnifique brise-glace rouge de la Marine Nationale, le 30 juin 2018. Nous avons eu le plaisir d'accueillir le Commandant de Frégate François Trystram et quinze membres d'équipage à Port Alfred puis sur la base Alfred Faure, alors que dix d'entre nous ont eu la chance de monter à bord. L'escale fut malheureusement perturbée par des conditions météorologiques venteuses, un épais brouillard le matin et une mer formée qui ont compliqué les manoeuvres. Mais si le passage de l'Astrolabe fut bref, il restera sans aucun doute comme un des souvenirs majeurs de la mission 55 de Crozet.


Petit résumé de la journée du 30 juin (photographies de Mélissa, Yvan et Christophe) 

Météo : Vent de secteur NNO force 6-7 (80 km/h en rafale) le matin, mollissant en début d’après-midi (force 5) puis se renforçant à nouveau dans l’après-midi en passant OSO – force 6 (80 km/h en rafale). Mer agitée toute la journée. Ciel couvert le matin avec risque d’averses et épais brouillard en début de matinée, couvert avec risque d’averses l’après-midi.                

[08:00] Contact VHF avec la passerelle de l'Astrolabe. Le bâtiment arrive par le sud ouest de l'Île de la Possession et sera face à Port Alfred à l'heure prévue : 08:30. La base est en ébullition et l’équipe de Crozet présente sur la plage s'équipe pour les débarquements de passager.

[08:30] L'Astrolabe se présente au mouillage. Alors qu'il est à 1000 m à peine de la plage nous n'avons pas de contact visuel du fait du brouillard. La mer est agitée dans la Baie du Marin par ce vent de nord. Le Commandant décide de se représenter au mouillage vers 10:30, quand la visibilité sera meilleure.

[10:30] Le brouillard se lève enfin et nous voyons surgir la silhouette rouge de l'Astrolabe : c'est un beau moment, assez mystérieux. Une tentative de mouillage est annoncée pour 10:50 malgré les conditions de mer défavorables. Si elle échoue les opérations de débarquement se feront avec le navire en mouvement.


Toujours aussi curieux  les manchots de la BdM s'interrogent sur la survenue soudaine de ce visiteur inconnu ...


 
[10:50]  Les ancres sont mouillées puis remontées après une vaine tentative compte tenu des conditions de vent et de houle qui chahutent ce haut navire. Malgré la menace d'une bande de brouillard épais, nous allons tenter les opérations de débarquement avec le  bâtiment en mouvement. Heureusement nous sommes à l'heure de la marée haute : les opérations se feront par le wharf et non par beachage. Les conditions de mer sont par ailleurs très satisfaisantes dans la Crique du Navire (au fond de laquelle est située Port Alfred) bien à l'abri derrière la Pointe Seince. Après une longue attente dans le froid et sous la pluie nous allons enfin pouvoir accueillir nos visiteurs.




[11:00]  Cinq rotations vont se succéder jusqu’à 12:30. Nous réceptionnons d'abord la dépêche postale, puis accueillons le Commandant et son équipage. L'agent de la réserve prend en charge les visites de Port Alfred puis de la base pour nos hôtes, dont deux membres de la Fishery Police australienne. Dix personnes de la base ont par ailleurs le privilège de profiter des va-et-vient du zodiac pour monter à bord de l’Astrolabe.



[13:30]  Après un bref passage à la Gérance Postale pour les plis philatéliques, nous déjeunons à la Vie-Com avec l’équipage débarqué. Pendant ce temps là, les membres de la base visite le bateau et font un petit tour au large de l'île. L'occasion de faire de belles photos pour ceux qui n'ont pas trop le mal de mer !

Quelques vues de la passerelle ...




Quand notre Chef Garage Christophe dit "Clé à Molette" monte sur un bateau et fait un tour en mer, devinez quoi .... il descend dans la salle des machines et photographie les moteurs ! Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un mécano ... 

 
[14:15]  Pour ceux descendus sur la base, c'est déjà l'heure de redescendre à Port Alfred pour rembarquer. Il est prévu de faire descendre à terre une nouvelle équipe dans l’après-midi et, en échange, d’accueillir à bord cinq membres de la base. L'Astrolabe revient de sa petite virée : ça secoue. 


[14:30]  Début des opérations de rembarquement par le wharf. Nous récupérons le personnel de la base monté à bord. Alors que nous nous apprêtons à envoyer un nouveau groupe à bord, un contact radio avec la passerelle nous informe que les conditions de mer se dégradent et que le vent fraichit. Les manoeuvres de zodiac deviennent périlleuses au large : nous décidons avec le Commandant d’annuler les échanges de personnel de l’après-midi. Dommage !

[16:00]  Fin des opérations de rembarquement et dernière rotation du zodiac, alors que le ciel nous offre le magnifique spectacle d'un double arc-en-ciel dont un qui illumine le bateau, sous un léger crachin.  


 [16:30]  Dernier contact radio. L’Astrolabe met le cap sur Kerguelen. Merci au Commandant et à son équipage pour cette belle bien que courte journée. Bonne mer pour la suite de cette patrouille inaugurale !


 




Hommage au travail de l'équipe Infra (2/2)

 Inauguration de la mezzanine de l'Euskadi


Dans une précédente page de ce blog nous avions rendu hommage à notre équipe Infra à l'occasion d'un beau chantier en cours de réalisation : la création d'une mezzanine à l'Euskadi, notre bâtiment logistique. Nous l'avons inauguré "officiellement" peu avant la Mid-Winter, l'occasion de féliciter toute l'équipe autour du "pot", si cher aux traditions australes.

Nous avons tout lieu d'être fiers de cette réalisation, emblématique de la politique de rationalisation de nos installations sur la base : nous avons augmenté les superficies de stockage utile, sans étendre l’emprise des bâtiments au sol. L’espace ainsi gagner pourra permettre de réduire le nombre de locaux de la base Alfred Faure et ainsi de diminuer l'emprise humaine sur le territoire : un objectif clé inscrit dans les objectifs quinquennaux de la Réserve Naturelle.       

 


La mezzanine signée par la mission 55

Malgré la température glaciale et l'impatience de tout le monde pour se jeter sur le buffet préparé par notre médecin Shirley (merci à elle, c'était vraiment très réussi), le Discro ne peut pas s'empêcher d'affliger à l'ensemble de l'équipe son habituel discours. De gauche à droite : Cyril (appro), Brice (tech télécom,), Yvan (gérant postal) et Christophe (Discro)

Comme vous pouvez le constater l'attention portée au discours est soutenue ... de gauche à droite : Marc (chef infra), Kiki (plombier), Dino (ouvrier Infra), Célestin (ouvrier Infra).

L'inauguration avec la traditionnelle découpe du ruban tricolore.

Chaque membre de l'équipe qui a participé à la construction de cette nouvelle installation se voit remettre un morceau du ruban comme souvenir de ce moment. Marc remet ici à Ulrich ce petit témoignage de reconnaissance, Célestin et Dino ayant déjà reçu le leur.

Félicitation à toute l'équipe !

Dino, Célestin, Ulrich sous leur réalisation.

Marc (dit "Papy"), concepteur du projet fait visiter son oeuvre à Rébecca (manchologue IPEV 137)

Il n'est pas peu fier Papy !

lundi 4 juin 2018

Concours photo à Crozet - Thème libre (N°2)


A l'occasion de la fête de la nature 2018, un concours de photographies était organisé sur le district. Il s'agissait de prendre deux photos pendant la durée de la manifestation (une semaine). Les photos devaient être présentées sans retouche, seul le recadrage étant autorisé. Les sujets portaient sur un thème définis ("Voir l'invisible" - thème officiel de la Fête de la nature 2018) et un thème libre.


Les deux photos lauréates




Premier prix : "Au milieu des mers australes" - Christophe A


Deuxième prix : "De l'aube au crépuscule" - Caroline

Les autres photos en compétition

 

"Flocon" - Mélissa

"Grandir, envers et contre tout" - Cassandra

"Les copains d'abord" - Rébecca

"Moonrise" - Romain

Transparence - Bruno

"
"Zoo à ciel ouvert" - Shirley










Concours photo à Crozet N°1 - "Voir l'invisible"


A l'occasion de la fête de la nature 2018, un concours de photographie était organisé sur le district. Il s'agissait de prendre deux photos pendant la durée de la manifestation (une semaine). Les photos devaient être présentées sans retouche, seul le recadrage étant autorisé. Les sujets portaient sur un thème défini ("Voir l'invisible" - thème officiel de la Fête de la nature 2018) et un thème libre.

  

Les deux premiers prix du concours

Premier prix : "L'Île de l'Est et le brouillard" - Mélissa (entomologiste, programme IPEV 136)



Deuxième prix : "Ce qui se cache sous nos pieds" - Cassandra (Agente de la Réserve Naturelle)

 

 Les autres photos présentées en compétition

 

"Chaleur" - Bruno (Chaud-Froid)




"Gravité" - Rébecca (manchologue, programme IPEV 137)

"Vent : dans la tempête, un navire immobile" - Christophe A. (Discro)

"La vie aquatique" - Romain (magnéto-sismo, programmes IPEV 133 & 139)










dimanche 3 juin 2018

Fête de la nature à Crozet

Du 23 au 27 avril : quatre jours d'activités dédiées à la découverte de la nature

Par Cassandra Delamarre (agente de la Réserve Naturelle Nationale)


La communication autour de l’évènement a été réalisée via des mails, des affiches et des annonces lors des repas.L’affiche officielle de l’évènement ainsi que le programme prévisionnel de la semaine ont été placardés sur la porte d’entrée de la VieCom et sur le tableau d’informations à l’intérieur, avec une feuille d’inscriptions pour les différents ateliers proposés le samedi 26.
Affiche de l'évènement

Dès le mercredi 23, des documentaires naturalistes ont été projetés les soirs au CinéCro (« Des abeilles et des hommes », « Le secret des photographes animaliers », « Il était une forêt », « La marche de l’empereur »). Vendredi l’ensemble des hivernants ont participé à un quizz sur l’environnement de Crozet, cette activité ayant pour but de motiver les gens à participer aux ateliers du lendemain.


Ateliers découverte


Six "ateliers découvertes" étaient proposés tout au long de la journée du samedi, de 9h30 à 17h30, avec plusieurs créneaux afin que les hivernants puissent participer à tous les ateliers. Au final, pratiquement tous les hivernants qui ont participé à une ou plusieurs des présentations  préparées par les scientifiques de l'île de la Possession.
               

Parole de manchots : introduction à la bioacoustique

Rébecca, manchologue du 137, a débuté son atelier sur une première partie théorique, introduisant les caractéristiques d’une onde sonore. Elle a ensuite mis en application les notions abordées précédemment à travers un logiciel de traitement du signal avec un enregistrement de cri de manchot. Elle a également permit l'utilisation du matériel d’enregistrement au sein de l’atelier par les participants.

Durée de l’atelier : environ 45min

Pointé Sismo : à la découverte des séismes de Crozet 
Rébecca expliquant à Yvan la délicate manipulation de l'antenne directionnelle
               
Romain, instrum/informaticien, a débuté son atelier sur une présentation théorique du mécanisme des séismes et des applications annexes (comme les alertes tsunamis). Par la suite, il a fait une démonstration appliquée à travers un dépouillement sismo acquis avec l’installation de Crozet. Les participants ont ensuite pu essayer de dépouiller divers enregistrements sismiques.

Durée de l’atelier : environ 1h

Romain montrant les relevés sismographiques enregistrés sur l'île


9 millions d'année en 30mn : géologie de l'Île de la Possession   

Christophe, Discro, a réalisé un powerpoint interactif très complet sur le volcanisme et la géologie de Crozet. Lors de la présentation, qui a duré environ 1h, il a expliqué la formation et les différentes phases qui ont construit l’île. La majorité du powerpoint n’a pas été abordée lors de la présentation et contient des articles et des photos sur une cinquantaine de points géologiques remarquables de l’île. Le document contient également des articles permettant d’approfondir des notions abordées lors de la présentation. Le powerpoint est en accès libre sur le réseau.

Durée de l’atelier : environ 1h
 
Christophe révèle l'histoire cachée de l'Île de la Possession

Ornitho joaillerie : le bagages des oiseaux           

Célia, ornitho du 109 a articulé son atelier autour des bagues et des caractéristiques physiques des quatre espèces d’oiseaux principalement étudiées dans son programme. Les participants ont dû reconnaitre des espèces en fonction de leur envergure, matérialisée par une longueur de scotch, puis la taille de bague adaptée. Enfin, les participants ont pu apprendre et s’entrainer à poser des bagues sur un tuyau.

Durée de l’atelier : environ 30min

Célia montre à Shirley et Victor les bijoux qu'elle offre à ses protégés ailés

Zoom sur les p'tites bêtes

Mélissa, écobio du 136, a présenté une dizaine d’invertébrés à identifier à l’aide d’une loupe binoculaire et d’une clé simplifiée. Les participants ont ainsi pu se familiariser avec des termes entomologiques notamment.

Durée de l’atelier : environ 45min
Mélissa expose à Shirley et Cyril comment utiliser les jeux de "clés" pour déterminer les différentes espèces d'insectes 

A la recherche des mauvaises herbes : présentation de la flore native et introduite de Crozet
               
Lors de mon atelier, j’ai disposé une quarantaine de photos de plantes présentes à Crozet, que les participants devaient classer entre espèces introduites et natives. Ils avaient accès aux herbiers, et ce fut une occasion d’échanger sur le sujet de la richesse des milieux insulaires, des espèces exotiques envahissantes et de l’importance de la biosécurité.

Durée de l’atelier : environ 30min

Caroline et Julien classant les plantes en "autochtones" et "invasives"

   

Exposition 


Samedi midi, une inauguration du « Musée de Crozet » s’est déroulée au rez-de-chaussée de l’Azorelle. Y été rassemblés des œufs, des crânes, des outils, divers documents relatant de la vie dans les australes et des photos historiques de l’île de l’Est, de la base et du reste de l’île.
               

Concours photos


Samedi soir, l’ensemble des hivernants ont participé aux votes des photos prises au cours de la semaine. Deux thèmes étaient proposés : "voir l'invisible" (thème national de cette Fête de la Nature) et un thème libre. Les 2 premiers de chaque catégorie ont été récompensés. Et dans le même temps, les 3 premiers du Quizz de vendredi soir ont reçus leurs lots.

Retrouver toutes les photos du concours sur ce blog : voir l'invisible / sujet libre

Photo lauréate du thème "Voir l'invisible" (Mélissa)

Photo lauréate du thème libre (Christophe A.)

A la suite de quoi une photo de nuit a été réalisée afin de conclure ces quelques jours consacrés à fêter tous ensemble la nature de Crozet.

La "photo finish" de ce bel évènement - réalisation : Mélissa, Cassandra, Victor