mardi 26 avril 2016

Commémoration du 32ème anniversaire du décès de Pierre FRIGOLA

Une délégation d'hivernants s'est rendue hier au mémorial érigé au Cap de Gauss en souvenir de Pierre FRIGOLA. Le texte de la cérémonie, adapté de celui prononcé il y a 30 ans, a été lu et une minute de silence a été observée en sa mémoire.

Mémorial de Pierre FRIGOLA au Cap de Gauss - Photo: Raphaël SHEFFIELD

"Aujourd’hui, nous sommes réunis ici pour commémorer l’anniversaire du décès accidentel de notre camarade Pierre FRIGOLA, survenu il y a 32 ans, le 22 avril 1984. Ce fut un coup très dur porté à la 21ème mission.

Pierre FRIGOLA était un ornithologue passionné par son travail, par sa mission, par Crozet. Tragiquement disparu à l’âge de 26 ans, son souvenir reste gravé dans notre mémoire.

Après avoir acquis une formation de spécialiste du comportement animal et tenu un poste de maître auxiliaire en sciences naturelles, il s’était porté volontaire à l’aide technique pour servir dans les Terres australes et antarctiques françaises.

Engagé par l’équipe d’éco-éthologie des oiseaux et mammifères des TAAF, il arrive à Crozet en août 1983 pour poursuivre le travail de dynamique de population des colonies d’étude et entreprendre des recherches sur la biologie des manchots papou.

Le hasard, la malchance et les conditions du terrain voulurent qu’en s’aventurant hors des colonies d’étude des Albatros Fulgineux du Cap de Gauss, il glissa et chuta du haut de la falaise, sous les yeux de ses deux camarades DULON et LEJEUNE, impuissants à lui porter secours.


Vue vers le sud depuis le Cap de Gauss - Photo: Stanislas W.


Ensemble, recueillons-nous quelques instants pour se souvenir de ce camarade qui nous touche de très près, mort à Crozet au service de la France et de la Science, et en souvenir de qui la chapelle de la base Alfred FAURE fut érigée par sa mission.

Recueillons-nous en souvenir de sa mémoire.

Pierre FRIGOLA, nous nous souvenons de toi."

Délégation d'hivernants au mémorial de Pierre FRIGOLA au Cap de Gauss - Photo: Stanislas W.

3 commentaires:

ALAIN RICCI a dit…

Cette commémoration revêt toujours ce devoir de mémoire que nous devons aux disparus de l'archipel de Crozet et plus généralement des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Ce sont des valeurs qu'il faut perpétuer ne serait-ce que pour faire connaitre l'engagement et le volontarisme de ces hommes et femmes qui s'engagent pour vivre une aventure humaine hors de tout conformisme habituel. C'est aussi l'occasion de rappeler la dangerosité de l'environnement de l'île de la Possession pour mieux s'en protéger. Merci à la mission 53 d'avoir perpétré cette tradition en ayant une pensée pour les proche de Pierre FRIGOLA qui doivent apprécier cette démarche.
Bon vent à vous tous,
Amicalement,
Alain RICCI
Discro 52

Anonyme a dit…

Bonjour,
C'est toujours très émouvant pour moi,de voir,au fil des ans, que le souvenir de mon frère, est encore" présent", sur ces iles du bout du monde.Sachez que j’apprécie grandement cette démarche et mes parents ne sont plus là pour vous dire Merci pour lui. Que ce drame puisse effectivement servir aux différentes missions.
Merci à tous
Sa sœur Odile

Raphaël Sheffield a dit…

Madame,

C'est un honneur pour nous de rappeler ainsi la mémoire de votre frère dont la motivation et l'envie de découvrir ces terres australes était identique à la notre.

Nous ne sommes que de passage. Lui reste ici, présence permanente de l'archipel et membre à tout jamais de la grande famille des Terres australes et antarctiques françaises dont nous sommes heureux que vous fassiez également partie.

Salutations chaleureuses,
Raphaël
Chef de district des Îles Crozet, 53e mission