dimanche 20 décembre 2020

20 Décembre, la Fèt Kaf

Ce jour - consacré jour férié à La Réunion - nous avons fêté l’anniversaire de l’application du décret de 1848 instituant l’abolition de l’esclavage pour 62 000 Réunionnais.

Après avoir aidé la cuisine le matin, Alizé Riou - membre de l’équipe de la Réserve Nationale - nous a lu un texte, avant d’entamer les festivités :

©M. Benoit

"Aujourd’hui c’est la fèt kaf
Le 20 décembre 1848  - il y a 172 ans - est proclamée à la Réunion l’abolition de l’esclavage. Par un décret  mis en œuvre par Sarda-Garriga, la fin de l’esclavage est officialisée pour 62 000 personnes, obligeant tout "affranchi" à avoir désormais un contrat de travail.
Sarda-Garriga, qui était commissaire de la République, conclura son discours par « Vous êtes libres. Tous égaux devant la loi, vous n'avez autour de vous que des frères. »
 
Une page sombre de l’histoire de la France était alors ainsi tournée. Rappelons-nous que pendant plusieurs siècles et de manière organisée, des enfants, des femmes et des hommes ont été arrachés à leur terre, à leur culture et à leur famille et jetés à travers le monde sur des terres d’exil. Devenus esclaves, c’est-à-dire privés de leur statut d’être humain, soumis aux caprices du maître, ils sont morts sans sépulture, ils ont été fouettés, torturés, privés de tout ce qui aurait pu apaiser leur souffrance.
 
Mais ils ont aussi su arracher à leurs maîtres des espaces de liberté, ils ont appris à utiliser la nuit pour pratiquer leurs rites, à créer des mondes créoles, des cultures métissées. Ils se sont révoltés et ont donné à leurs révoltes une portée universelle, celle de la lutte contre la servitude et pour la liberté."

Le chef cuisine et le second-pâtissier, Francis Huet et Morgan Derrien, nous ont ensuite régalés de spécialités réunionnaises – melons artistiquement décorés, truite fumée de Kerguelen, massalé à l’agneau, gâteau de patates douces…
©M. Benoit

©M. Benoit
 Et enfin, Louis Larzilliere, de la mission 61, m’a fait parvenir cet émouvant message ce matin, acceptant que je le publie pour le partager avec vous :
‌Bonjour,
Il est minuit et je ne trouve pas le sommeil.
Peut être que ? ..... il y  a 59 ans  le GALLIENI en cette nuit du 20 décembre 1961 rentrait dans les eaux crozetiennes, mouillait l'ancre puis à l'aube s'ancrait face à la baie du marin.
Peu aprés la vedette partait a terre en reconnaissance, mais le temps empêchait toute manipe. Ce n'est que le 21 que le matériel fut déposé a terre.
59 ans déja et onze de mes compagnons nous ont quittés.
C'est en souvenir de ce jour que chaque année je me permet de faire parvenir 2 enveloppes qui me sont renvoyées, tamponnées à la date du 20 décembre. Cette année je n'y ai pas manqué !
Bien sur quelques cachets d'hivernants de plus me fera un immense plaisir. Et un mot !
Cela va être la fête chez vous, car ce 20 décembre est le jour de la libération des esclaves.
Chez nous aussi ce 20 nous fêtons en famille mes 81 ans. Aprés Crozet ce sera un an à Amsterdam où avec l'équipe de militaires du bâtiment nous allons construire le bâtiment vie. J'avais 22 ans.
Et bon amusement.
Nous avons retrouvé son nom sur  la plaque commémorative de la 1ère mission en 1961, affichée dans le restaurant...
©M. Benoit

 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour cet émouvant partage.

Je profite de ce message pour adresser un peu en avance mes plus sincères vœux de Noël à l'ensemble des hivernants de Crozet. Je leur souhaite également une excellente année 2021. Lecteur attentif de ce blog, je continuerai à suivre leurs tribulations avec le plus grand intérêt !

Bien cordialement,
Pierre M.

DISCRO a dit…

Bonjour Pierre,
Recevoir les voeux de fin d'année, en ce 21 juin, jour où nous célébrons l'été ici à Crozet, implique une petite gymnastique intellectuelle, cependant je vous remercie vivement pour les vôtres que je transmettrai à toute l'équipe, et vous adresse tous les miens en retour !
Bien cordialement

Anonyme a dit…

Bonjour Marianne,

Merci pour ce sympathique retour. Jamais encore je n'ai reçu des vœux de fin d'année envoyés d'aussi loin :-).
Je vous rassure, nous aussi sommes un peu décalés, la faute à des températures beaucoup trop élevées pour un mois de décembre. Heureusement que pour Noël un flux de nord devrait refroidir l'atmosphère.

Bien cordialement,
Pierre M.

Unknown a dit…

Je me permets d'ajouter un petit mot même si je vous lis régulièrement, car j'ai eue la chance de vous découvrir indirectement, via la mission de ma fille et j'ai eu le bénéfice de récolter beaucoup d'informations..
Je vous souhaite une excellente fin d'année.
Bernard de l'Aveyron.