samedi 9 mai 2015

Portrait d'une hivernante à Crozet...Camille Médecin-chef de l'Archipel

Identité : Camille DUPAIGNE

Age : elle est née le 7 janvier 1983 et a donc fêté ses 32 ans à Crozet.

Elle est issue d’une famille de quatre enfants, dont l’ainée est médecin à La Réunion. Elle est originaire de Nîmes dans le Gard (30), et c’est à proximité qu’elle a également fait une grande partie de son cursus, à Montpellier (34), ville pionnière pour les études de médecine en France. 

Profession : Médecin généraliste et urgentiste
Qui, en arrivant sur Crozet, ne se ferait pas photographier devant l'île de l'Est! Photo: Alain RICCI

Parcours : Bien le père et la sœur de Camille soient médecins, cette voie ne s’offrait pas comme une évidence lorsqu’il a fallu faire son choix d’orientation après le baccalauréat, au passage de l’an 2000. Elle était aussi tentée par des métiers plus manuels et artistiques, comme la couture ou la cuisine, mais le rapport à l’humain l’intéressant, elle s’est aussi questionnée sur le métier d’ergothérapeute. Ne sachant que choisir, elle passe et obtient finalement son concours de médecine en 2002 et débute ainsi un parcours initiatique de 5 années de tronc commun et 3 années de spécialisation. 
En manipe dans la vallée de la Hébé. Photo: Maxime MÉNAGER
Passionnée de voyages et d’aventures, en 2006 elle s’accorde une pause dans son cursus pour prendre une année sabbatique en Australie. Sportive et intrépide, elle a pratiquée la gymnastique artistique et s’adonne volontiers aux activités de montagne comme l’escalade, le canyoning, l’alpinisme ou le trekking. Vivant désormais sur l’île de La Réunion, la plongée sous-marine est également devenue une activité incontournable.
Manipe au Pic du Mascarin, l'occasion de se maintenir en forme. Photo: Alain RICCI

Avant d’intégrer les TAAF, Camille était en poste au centre hospitalier universitaire de Saint-Denis à La Réunion assurant des fonctions de médecin urgentiste au SMUR, à la régulation médicale, au secours en montagne avec le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne), en Unité Hospitalière de courte durée (UHCD) ou encore en ÉVASAN (Évacuation Sanitaire) vers la métropole ou en océan indien.
Un poussin ou un adulte Manchot royal aurait-il besoin de soins d'urgence?
C’est en 2009, alors qu’elle raccompagne une amie à l’aéroport de Saint-Denis, qu’elle tombe sur une exposition photographique animalière sur les TAAF. Renseignement pris sur internet et sur le site des TAAF elle constate avec étonnement que ces destinations lointaines ne sont accessibles que par le Marion Dufresne et que seuls quelques touristes peuvent y accéder. Qu’à cela ne tienne, elle décide qu’elle s’y rendra pour y travailler !
Avec Clara, l'ornithologue de la mission, au champs des Albatros lors d'une manipe de pose de GPS. Photo: Maxime MÉNAGER

En mars 2014, elle est donc recrutée, sous un statut militaire pour servir sur l’archipel de Crozet. Après 3 mois de formations complémentaire à l’hôpital Percy (75) et au CHU de Saint Denis où elle apprendra les gestes élémentaires de chirurgie, d’anesthésie, de dentisterie et d’échographie, elle découvre son hôpital sur l’île de la Possession.
 
Capitaine Camille. Photo: Anaïs RAMEAU

Pour réaliser sa mission et faire face à tous les accidents potentiels (accident en manipe ou sur base, pathologie aigüe, appendicite, un acte dentaire, etc…) elle doit former des volontaires qui l’assisteront  aux différents postes qu’ils auront à assurer. Dans les cas les plus complexes, elle peut également faire appel à la télémédecine avec les spécialistes du CHU de Saint-Pierre à la Réunion, au médecin-chef des TAAF à La Réunion et des collègues en poste sur les autres districts.
Camille au bloc de chirurgie des scientifiques à la plage de la baie du Marin. Photo: Agnès LEWDEN

Son quotidien est fait d’un tiers de consultations médicales (4 visites obligatoires par an pour chaque hivernant et les consultations à la demande), d’un tiers de formation des équipes d’aides et d’un tiers de maintenance des équipements et de gestions des stocks de pharmacie.
Camille à gauche, lors d'une matinée "cohésion béton" pour la construction de la dalle de la déchèterie. Photo: Sébastien LOO

Au-delà de ses fonctions principales de médecin, Camille se plonge volontiers dans les autres activités de la mission. Partir en manipe sur le terrain et découvrir cette nature et cette faune exceptionnelle et unique, aider sur des missions ponctuelles que ce soit en cuisine ou aux côtés du service d’infrastructure, toutes expériences et connaissances nouvelles sont pour elle bénéfiques. 
Exercice de sécurité incendie. Photo: Alain RICCI
Sa seule appréhension en venant à Crozet, c’était le climat. Habituée au soleil et aux températures chaleureuses de l’océan indien il lui a fallu s’habituer au climat changeant de Crozet. Mais tout compte fait, les quatre saisons dans la journée sont supportables pour le moment à l’approche de l’hiver.
L'hôpital de l'île de la Possession. Photo: Alain RICCI

Après cette mission passionnante dans les terres australes, Camille projette de prendre son sac à dos et de parcourir en quelques mois le continent Américain, du Sud au Nord, avant de revenir sur l’île de la Réunion qu’elle affectionne tant. Une autre idée pourrait bien la faire revenir dans les TAAF : la médicalisation du raid en Terre Adélie, qui relie la base de Dumont D’Urville à Concordia… L’histoire le dira !

6 commentaires:

Marion Jacquet a dit…

Très bel article! En plus de tout ça Camille est surtout une personne formidable et ma plus chère coupine de voyage :-D

Anonyme a dit…

Bravo pour Camille!!!
Et bonne santé pour les hivernants!
Biel

Marine Ricci a dit…

très bel article, et très beau parcours qui laisse rêveur ....!!!! Je l'envie ;o) !!!!

PP a dit…

Super la capitaine Bibcro !
Je t'admire
Bon hivernage
32 bises

samuel latchy a dit…

un petit coucou du smur 974
Super les photos !!! :)
j'adore la photo avec la tenu samu 974
Gros bisous de l'équipe
Samuel et J.Pierre (ambulancier)

Marie-France a dit…

Impressionnant !
Admiratives devant ton parcours professionnel.
Grosses bises
M. France et Rachel