jeudi 8 octobre 2020

Un peu de douceur

Il est bon parfois de contrer les idées reçues…
Ainsi, n’allez pas croire que le climat est toujours rigoureux sur l’archipel de Crozet. Hier, mercredi 6 octobre, la température est montée à 13 degrés, restant stable une bonne partie de la journée. Aussi, dès son lever, Francis, le chef cuisine, a eu l’idée d’organiser un barbecue. Aussitôt dit aussi tôt fait, petites grillades devant la Viecom et quelques jeux extérieurs avant de reprendre le travail, sous la vigilance de tous car le temps change très vite.
 
L'île de l'Est se dégage de bon matin ©Mariane Benoit

 
Francis aux manettes ©Nicolas Croisy






Un molki digestif © Cyril Boisseau
 
 
 
Les statistiques sur la période 1976-2020 indiquent une moyenne des maximales au 6 octobre de 6.5 d°, avec une pointe maximale de 14 d° atteinte en 1984. Nous n’en étions pas loin… Un petit air de vacances qui nous a fait du bien avec ce soleil pour nous réchauffer les os. Nous avons essayé de cacher cette bonne journée passée sur la base à ceux qui étaient partis en manip, mais leur jalousie exhaussant notre plaisir volé, nous n’avons pas pu tenir longtemps le secret.

Le ciel étoilé qui a suivi était parfaitement dégagé et d’une extrême beauté. Un objet géocroiseur, ou une météorite, a été vu vers minuit, véritable petite boule de feu donnant l’impression de s’écraser à proximité de l’île de l’Est !

Lever de lune ©Anne Cillard

Ciel étoilé ©Anne Cillard

Le temps peut donc être doux à Crozet, mais ça ne dure jamais longtemps. Le plaisir n’en est que meilleur.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Les plaisirs les plus inespérés sont généralement les plus beaux. Combiner gastronomie à la bonne franquette et détente, le tout dans un décor aussi grandiose - tout en ayant (pour se donner bonne conscience ;-)), une pensée émue envers les malchanceux qui sont de service -, ne se refuse pas !

Profitez bien de ces moments exceptionnels et merci à vous pour le partage d'aussi magnifiques clichés !

Pierre M.

DISCRO a dit…

Merci pour votre message, Pierre.
Ces moments de détente sont en effet importants car le reste du temps l'équipe travaille beaucoup et ne compte pas ses heures. Y compris le we, terme qui perd un peu son sens ici, car l'adaptation à la météo nous amène à réaliser les activités et travaux quand c'est possible, quelque soit le jour... Et quand il pleut, neige ou vente trop, il y a largement de quoi faire à l'intérieur (rénovation des locaux, contrôles et relevés des machines et réseaux, rangements et inventaire, compilation de données techniques ou scientifiques, réunions de concertation ou planification, etc.).
Les jours passent déjà très vite, alors oui, merci de nous rappeler qu'il nous faut profiter à chaque instant ce cadre grandiose, car nous sommes là grâce à lui et nous sommes là pour lui !

Tiph a dit…

Bonjour !

Merci pour ces fréquents articles et ces jolies photos ! J'aperçois sur l'une d'elles les quilles d'un Molkky. J'en avais fabriqué un à Crozet en 2011-2012, est-ce qu'il s'agit toujours du même ? Sur le morceau de bois que l'on jette, je crois me souvenir que j'avais peint un Notodiscus.

Tiphaine, Ecobio Cro49

DISCRO a dit…

Bonjour Thiphaine
Celui que vous avez fabriqué est probablement celui qui se trouve aujourd'hui à la cabane de Baie Américaine. Vous avez donc conçu et laissé à vos successeurs un objet très apprécié, merci pour eux !

Tiph a dit…

Excellent! Merci beaucoup pour la réponse! :-)

Unknown a dit…

Sans aucun rapport avec vos fameux articles, mon soucis est le fait que je n'arrive plus à contacter Cécile par mail
Unknow Bernard de l'Aveyron

DISCRO a dit…

Bonjour Bernard,
N'ayez pas d'inquiétude, durant le mois d'octobre Cécile enchaîne les journées de terrain en cabanes (différents protocoles scientifiques à réaliser) et n'a pas les moyens de consulter sa messagerie.
Bien cordialement

Unknown a dit…

Merci pour votre réponse.
Bien cordialement.