lundi 28 octobre 2013

La production électrique à Crozet


Isolée du reste du monde, la base Alfred Faure est alimentée en électricité par une centrale performante.

Les trois groupes électrogènes de la marque SDMO fonctionnent au gasoil et sont équipés de moteurs John DEERE de 6,8 litres de cylindrée (6 cylindres en ligne).

Chaque alternateur de marque LEROY SOMER ALTERNATEUR PARTNER a une capacité de production de 144 KW/h (260A, 180KVA) avec une tension de sortie de 400 volts/50 Hz. Cette tension est alors élevée à 1500 volts à l’aide de deux transformateurs afin de limiter les pertes sur les lignes électriques.



Arrivée à son point de distribution dans l’une des 5 sous-stations HT/BT (haute tension/base tension) de la base, cette tension est alors abaissée en 400 volts/50 Hz par un transformateur afin de la rendre exploitable pour les utilisateurs.

En régime normal, un seul groupe est en fonctionnement pour répondre à une consommation électrique moyenne de 72 kilowatts/heure. Cela correspond à environ 400 litres de gasoil consommés par jour.
Si une pointe de consommation électrique se produit et qu’elle atteint 90% de la charge maximale du groupe en fonctionnement, le second se déclenche automatiquement.

Cette installation nécessite une maintenance rigoureuse, confiée à des professionnels hautement qualifiés de la Marine Nationale.

(Le chef centrale Mickaël PARISOT - Photo Régis LERQUEMAIN)
Après 750 heures de fonctionnement, les filtres à gasoil, à huile et à air doivent être changés. Le circuit d’huile et le circuit de refroidissement sont vidangés. Les huiles sont analysées.
Après 1500 heures de fonctionnement, les opérations de maintenance des 750 heures sont de nouveaux réalisées et sont complétées par :
-            - Un contrôle des jeux de soupapes
-            - Un contrôle des ouvertures de soupapes thermostatiques
-            - Un contrôle des jeux de l’amortisseur de vibrations du vilebrequin
-             -Le nettoyage du radiateur


(Le chef centrale Mickaël PARISOT – Photo Régis LERQUEMAIN)
Cette configuration permet à la base Alfred Faure d’être autonome environ douze mois.

En complément, une politique d’économie d’énergie est mise en place afin de faire baisser la consommation électrique.
Elle se traduit par l’équipement des points lumineux en ampoules basse consommation et par une sensibilisation des hivernants.

3 commentaires:

JPD a dit…

Bonjour,

Tout d'abord merci pour ce blog passionnant !

Une question suite à votre dernier article: Vous n'utilisez pas le vent comme source d'énergie. Pourquoi ?

Merci et bonne journée.

Le site du chef de district de Crozet - Serge FUSTER a dit…

Bonjour,
Les vents sont trop violents pour maintenir à ce jour une installation éolienne en bon état. Outre un problème de dimensionnement, il serait également nécessaire d'avoir une installation traditionnelle en doublon en cas de panne (nous ne sommes ravitaillés que 4 fois dans l'année).

Anonyme a dit…

Bonjour de la DAS.O,

Très bon et beau séjour qui sera sans doute passionnant.

Merci pour ce blog qui fait vraiment rêver...
Plein de bonnes expériences à nous conter sur ce blog.