mercredi 19 novembre 2014

Journal d'un transit entre la Pointe du "Bougainville" et Cap du "Gauss"


Reportage et photos: Anne-Catherine KLEIN

En cette période de l'année, les Albatros Fuligineux à dos clair sont sur nids, cachés dans les petits recoins des falaises. Une des manipes de l'ornithologue du programme 109 est de compter leurs nids. Ce jour-là, il s'agissait de le recenser entre la pointe du Bougainville et le Cap de Gauss au sud de la base. C'est l'une des rares occasions où l'on peut longer les falaises de cette partie de l'île. Profitons en pour vous faire partager les images de ce paysage unique.
Équipés de raquettes pour franchir certaines portions du transit les randonneurs, Valentin, Georges et Anne-Catherine, profitent d'une pause pour admirer le paysage.
Le temps est radieux, le vent faible, une météo idéale pour apprécier pleinement la journée. Valentin l'ornitho et Georges le Gérant Postal font partie de la chanceuse équipe.
Après avoir coupé à travers les scories, nous arrivons à la Crique de Noël. Nous commencerons le comptage sur le chemin du retour à partir du Cap de Gauss.
La montée dans le "blechnum" est dure, mais le paysage en vaut le coup.
Après la montée, une grande terrasse qui semble presque carrelée nous attend. Elle se termine en falaises abruptes avec droit devant nous le Cap de Gauss.
Nous y sommes, le comptage peut commencer. Dans chaque faille horizontale se cache potentiellement un nid d'Albatros Fuligineux. Il faut de bonnes jumelles et beaucoup d'attention pour les repérer.
Nous revenons vers la Crique de Noël en longeant les falaises. Nous nous arrêtons régulièrement pour compter les nids visibles sur les pans de roches qui nous font face. Sur cette photo nous distinguons quelques des petites taches claires dans la faille au dessus de la cascade. Ce sont les Albatros fuligineux à dos clairs. 

Albatros Fuligineux à dos clair ici à la Pointe Lieutard. Mais souvent nous ne sommes pas aussi près, repérer les oiseaux devient plus difficile. Mais on commence à prendre doucement l'habitude et les chiffres que l'on annonce se rapprochent de plus en plus de ceux de l'ornithologue.
A la pointe du Bougainville, la mer rentre assez profondément dans l'île entre deux falaises abruptes. Les albatros fuligineux se donnent en spectacle, nous frôlant presque. Nous restons de longues minutes à les regarder avant de rentrer les joues rougies par le soleil et la tête pleine de rêves.



Albatros Fuligineux en plein vol!


2 commentaires:

Anonyme a dit…

tres belles photos et reportage tres interessant ,lire les commentaires et regarder les photos de votre quotidien est un moment qui nous fait oublier la grisaille et les courtes journees de luminosite de cette periode ! continuez de nous faire rever !

Laurent Million a dit…

Merci pour le partage de ces images magnifiques, qui ne peuvent nous faire oublier les conditions difficiles de vos vies à tous