jeudi 26 avril 2018

Une visiteuse bien inattendue ...

Une hirondelle rustique de visite sur l'Île de la Possession


Depuis quelques jours et le passage successif de forts coups de vent, une rumeur courrait dans la base. Certains avaient cru voir voler un ou deux oiseaux "exotiques" pour nos contrées. Les discussions allaient bon train jusqu'au coup de téléphone de Christophe, le chef Garage : "une hirondelle a trouvé refuge en haut d'un mur de mon atelier mécanique". En quelques minutes, l'information s'est répandue telle une trainée de poudre et bon nombre des hivernants se sont retrouvés dans le garage pour saluer notre hôte si improbable. 

Le jugement de Célia, ornithologue attitrée (programme 109 de l'IPEV), était sans appel. Il s'agit d'une hirondelle rustique, sans doute égarée très au sud alors qu'elle empruntait le chemin de sa migration vers l'Europe, depuis l'Afrique du Sud, où elle a passé l'été austral. Il faut dire que ces dernières semaines ont été particulièrement tumultueuses avec des vents très violents. Un si frêle volatile ne pèse pas lourd dans la tempête des hautes altitudes. Heureusement pour lui, il a trouvé sur la base Alfred Faure un havre de paix et de repos. Entreprendra-t-elle seule le voyage vers le nord quand elle se sentira revigorée ?   

Notre visiteuse installée bien au chaud dans le garage ...

 








Hirondelle rustique

Hirundo rustica - Barn Swallow

Systématique
Ordre : Passériformes
Famille : Hirundinidés
Genre : Hirundo
Espèce : Rustica
Descripteur : Linnaeus, 1758

Biométrie
Taille : 18 cm
Envergure : 32 à 34 cm.
Poids : 16 à 25 g
Longévité : 16 ans


Aire de distribution de l'hirondelle rustique : on note sa présence en Afrique du Sud lors de l'hiver dans l'hémisphère nord. Sans doute notre visiteuse à passer l'été dans le sud du continent africain avant de songer à repartir dans le nord. Elle aura été prise par un vent tempétueux qui l'aura conduite jusqu'à Crozet.

Ce phénomène n'est pas si rare et plusieurs écrits de mes prédécesseurs chefs de district attestent de l'observation d'oiseaux migrateurs perdus et échoués à Crozet, à bout de force.

2 commentaires:

Bernard DESPIN a dit…

Une hirondelle a été vue en 1971 et j'en ai moi même vu une le 21 juin 1972 sur la plage de la grande manchotière. J'étais ornitho.

Paul Kerrien a dit…

une hirondelle ne fait [vraiment] pas le printemps ;)