lundi 2 juillet 2018

Patrouille inaugurale de l'Astrobale dans les Australes : escale à Crozet

Première escale de l'Astrolabe dans les Australes

Crozet, Île de la Possession le 30 juin 2018

 
C'est bien sûr par Crozet que l'Astrolabe a entamé sa patrouille de surveillance inaugurale dans les Australes, initiant ainsi sa première rotation des trois districts subantarctiques.

L'Île de la Possession a ainsi eu l'honneur et le privilège d'accueillir la première escale du magnifique brise-glace rouge de la Marine Nationale, le 30 juin 2018. Nous avons eu le plaisir d'accueillir le Commandant de Frégate François Trystram et quinze membres d'équipage à Port Alfred puis sur la base Alfred Faure, alors que dix d'entre nous ont eu la chance de monter à bord. L'escale fut malheureusement perturbée par des conditions météorologiques venteuses, un épais brouillard le matin et une mer formée qui ont compliqué les manoeuvres. Mais si le passage de l'Astrolabe fut bref, il restera sans aucun doute comme un des souvenirs majeurs de la mission 55 de Crozet.


Petit résumé de la journée du 30 juin (photographies de Mélissa, Yvan et Christophe) 

Météo : Vent de secteur NNO force 6-7 (80 km/h en rafale) le matin, mollissant en début d’après-midi (force 5) puis se renforçant à nouveau dans l’après-midi en passant OSO – force 6 (80 km/h en rafale). Mer agitée toute la journée. Ciel couvert le matin avec risque d’averses et épais brouillard en début de matinée, couvert avec risque d’averses l’après-midi.                

[08:00] Contact VHF avec la passerelle de l'Astrolabe. Le bâtiment arrive par le sud ouest de l'Île de la Possession et sera face à Port Alfred à l'heure prévue : 08:30. La base est en ébullition et l’équipe de Crozet présente sur la plage s'équipe pour les débarquements de passager.

[08:30] L'Astrolabe se présente au mouillage. Alors qu'il est à 1000 m à peine de la plage nous n'avons pas de contact visuel du fait du brouillard. La mer est agitée dans la Baie du Marin par ce vent de nord. Le Commandant décide de se représenter au mouillage vers 10:30, quand la visibilité sera meilleure.

[10:30] Le brouillard se lève enfin et nous voyons surgir la silhouette rouge de l'Astrolabe : c'est un beau moment, assez mystérieux. Une tentative de mouillage est annoncée pour 10:50 malgré les conditions de mer défavorables. Si elle échoue les opérations de débarquement se feront avec le navire en mouvement.


Toujours aussi curieux  les manchots de la BdM s'interrogent sur la survenue soudaine de ce visiteur inconnu ...


 
[10:50]  Les ancres sont mouillées puis remontées après une vaine tentative compte tenu des conditions de vent et de houle qui chahutent ce haut navire. Malgré la menace d'une bande de brouillard épais, nous allons tenter les opérations de débarquement avec le  bâtiment en mouvement. Heureusement nous sommes à l'heure de la marée haute : les opérations se feront par le wharf et non par beachage. Les conditions de mer sont par ailleurs très satisfaisantes dans la Crique du Navire (au fond de laquelle est située Port Alfred) bien à l'abri derrière la Pointe Seince. Après une longue attente dans le froid et sous la pluie nous allons enfin pouvoir accueillir nos visiteurs.




[11:00]  Cinq rotations vont se succéder jusqu’à 12:30. Nous réceptionnons d'abord la dépêche postale, puis accueillons le Commandant et son équipage. L'agent de la réserve prend en charge les visites de Port Alfred puis de la base pour nos hôtes, dont deux membres de la Fishery Police australienne. Dix personnes de la base ont par ailleurs le privilège de profiter des va-et-vient du zodiac pour monter à bord de l’Astrolabe.



[13:30]  Après un bref passage à la Gérance Postale pour les plis philatéliques, nous déjeunons à la Vie-Com avec l’équipage débarqué. Pendant ce temps là, les membres de la base visite le bateau et font un petit tour au large de l'île. L'occasion de faire de belles photos pour ceux qui n'ont pas trop le mal de mer !

Quelques vues de la passerelle ...




Quand notre Chef Garage Christophe dit "Clé à Molette" monte sur un bateau et fait un tour en mer, devinez quoi .... il descend dans la salle des machines et photographie les moteurs ! Allez savoir ce qui se passe dans la tête d'un mécano ... 

 
[14:15]  Pour ceux descendus sur la base, c'est déjà l'heure de redescendre à Port Alfred pour rembarquer. Il est prévu de faire descendre à terre une nouvelle équipe dans l’après-midi et, en échange, d’accueillir à bord cinq membres de la base. L'Astrolabe revient de sa petite virée : ça secoue. 


[14:30]  Début des opérations de rembarquement par le wharf. Nous récupérons le personnel de la base monté à bord. Alors que nous nous apprêtons à envoyer un nouveau groupe à bord, un contact radio avec la passerelle nous informe que les conditions de mer se dégradent et que le vent fraichit. Les manoeuvres de zodiac deviennent périlleuses au large : nous décidons avec le Commandant d’annuler les échanges de personnel de l’après-midi. Dommage !

[16:00]  Fin des opérations de rembarquement et dernière rotation du zodiac, alors que le ciel nous offre le magnifique spectacle d'un double arc-en-ciel dont un qui illumine le bateau, sous un léger crachin.  


 [16:30]  Dernier contact radio. L’Astrolabe met le cap sur Kerguelen. Merci au Commandant et à son équipage pour cette belle bien que courte journée. Bonne mer pour la suite de cette patrouille inaugurale !


 




Aucun commentaire: